︎︎ ︎︎︎

true stories and inspiration
from creative women
challenging the status quo



︎  ︎  ︎



About
Your favorite platforms
Transcripts
Private View Podcast
Contact︎Collaborate



︎︎︎ Subscribe to the newsletter



With the support of








︎︎






French Kiss Detour
The Ecological Art Between Mysticism, Activism, and Dogma
L’art écologique entre mysticisme, activisme et dogme


Soon available on english!
Round table series
artgenève art fair
march 2022


episode 32
Mar 4 2022 at 3 pm


︎



À propos de nos invité.e.s


Marie Velardi, artiste, Suisse


photo: Henry Delétra

Marie Velardi fait des études d’art à l'Académie des beaux-arts de Brera à Milan, à l'Académie royale des beaux-arts de Bruxelles et a son diplôme à l'ECAL. Elle poursuit ensuite sa formation avec un postgrade CCC (études critiques, curatoriales et cybermédias) de la HEAD en 2005 et un Master Expérimental Art & Politique, à SciencesPo, Paris en 2014. Elle est actuellement professeure à l’EDHEA, Ecole de Design et Haute Ecole d’Art du Valais.

Depuis 2005, Marie Velardi aborde dans sa pratique multiforme de nombreuses problématiques environnementales, le plus souvent par l’angle des différentes échelles temporelles qu’elles mobilisent. Son travail a été exposé en Suisse, en France, en Allemagne, en Belgique, en Italie, aux USA, au Royaume-Uni, en Inde et en Thaïlande notamment, et actuellement en Equateur pour la Biennale d’art de Cuenca, à laquelle elle participe.

Website


Garance Primat, entrepreneure philanthropique engagée pour la nature et l'art, Suisse/France


photo: Anne de Vandière

Née au sein d’une famille d’entrepreneurs et de philanthropes, Garance Primat reprend en 2010 les rênes de la propriété familiale - le Domaine des Étangs - situé entre Limoges et Angoulême. Elle le sublime en un hôtel 5 étoiles basé sur un art de vie connecté à la nature.

Elle crée une collection d’art qui porte son nom, et réunit des œuvres d’art contemporain, moderne, ethnique, des minéraux, des livres et des objets scientifiques, qui illustrent le lien étroit entre nature, art et science. La Collection Garance Primat présente régulièrement des expositions d’œuvres d’artistes contemporains et modernes, tels qu’Annette Messager, Giuseppe Penone, Kris Martin, Niki de Saint Phalle, Louise Bourgeois, Anish Kapoor et Kiki Smith.

Dans son parc de 1000 hectares de nature préservée, tout en biodiversité, le Domaine est un lieu d’inspiration et accueille des artistes en résidence. Il abrite un centre d’art, un parc de sculptures (Irina Rasquinet, Lee Ufan, Richard Long, Ugo Rondinone …), des bibliothèques, un espace de bien-être, une ferme biologique et un potager en permaculture. Dans la philosophie de Garance, la “Culture“ commence avec la culture des sols. L’art est donc en lien étroit avec le “Bien vivre sur terre“.

Domaine des Étangs



Bernard Vienat, historien de l’art, curateur et directeur d’art-werk, Suisse


photo: Ksenia Les

Bernard Vienat est un historien de l'art et commissaire d'exposition basé à Berlin et à Genève. Après des études de philosophie et d'histoire de l'art à l'Université de Berne et à la Freie Universität de Berlin, il poursuit sa formation avec une maîtrise en études curatoriales à la Städelschule et à la Goethe Universität, à Francfort-sur-le-Main. Ses recherches portent notamment sur le développement interdisciplinaire entre l'art, la science et la géopolitique.

En 2012, il fonde également art-werk, une association à but non lucratif pour la promotion et la diffusion de l'art engagé dans les préoccupations sociales et environnementales contemporaines.

Website
Art-Werk






Listen ︎ on Apple Podcasts
Listen ︎︎︎ on your favorite platform


avec
Marie Velardi, artiste, CH
Garance Primat, entrepreneure philantropique engagée pour la Nature et l’Art, CH/FR
Bernard Vienat, historien de l’art, curateur et directeur de art-werk, CH


L’actuel enjeu écologique est majeur. À̀ travers lui est engagée la survie de l’espèce humaine. Rien moins. À travers lui, se pose la question du maintien ou non de cette même espèce humaine au sein de la « Terre Mère », si possible dans des conditions non-apocalyptiques. Lutter contre le désastre environnemental ? C’est maintenant ou jamais. À cette aune que peut l’art ? Que peuvent les femmes, pionnières dans l’art écologique ?

D’un côté du ring – comme l’écrit Paul Ardenne, auteur de la première « bible » de l’art écologique mondial – d’un côté donc, l’art – une affaire de poésie, d’esthétique, de créations plastiques et d’élaborations sensibles. De l’autre côté de ce même ring, la réalité écologique à l’ère de l’« anthropocène » et sa déferlante de calamités de toutes sortes ? L’art, et nous, femmes, du monde de l’art, que pouvons-nous ? Quelles responsabilités pouvons-nous assumer ? Qu’avons nous fait, déjà ?

L’écrivaine et biologiste marine Rachel Carson publie en 1962 une des premières alertes au son de « Pour qui sonne le glas » : Printemps silencieux évoque un monde dans lequel les pesticides auront éliminé les oiseaux. Vingt ans plus tard, Ágnes Dénes fait pousser un champ de blé à Manhattan, puis une forêt de 11 000 arbres en Finlande. Starwhak, écrivaine pacifiste et militante est l’une des premières « sorcières » à lier féminisme et écologie et à poétiser la nature, en alliant action politique, danse, poésie, mythologie, voire magie. Critiquée vertement et ou-vertement par un Luc Ferry par exemple, elle est aujourd’hui une star du monde de l’art. L’australienne Janet Laurence crée dans des musées des « cliniques » pour les arbres, les poissons, les espèces marines en voie de disparition. La grande artiste suisse Ursula Biemann fait de l’écologie un art sensible depuis plus de quinze ans, après avoir travaillé sur les migrations vingt ans avant tous les autres artistes. Nicole Dextras, elle, aborde l’écologie du point de vue de la mode et nous propose de merveilleuses robes en feuillages et en fleurs. Et aujourd’hui ? Et ici à Art Genève ? Et demain ? Comment lier la beauté de l’art à l’efficacité politique – pour prévenir le silence des oiseaux – et notre disparition ?


Texte de Barbara Polla
autrice, commissaire d’expositions indépendante et galeriste

                                           

            ︎

next story ︎︎︎

artgenève table ronde
La financiarisation,
la valorisation et
la représentation médiatique


︎︎︎ previous story

Dana Hoey
Artist and photographer